7 min de lecture Quel masque de protection choisir ? Pour qui ? Pourquoi ?

  • Facebook
  • Linkedin

Suite à la crise sanitaire et des différents décrets mis en application par le gouvernement, les masques de protection font partie intégrante de nos vies. Masques FFP, UNS, grand public et réutilisables,… nombreux sont les masques et leurs caractéristiques. Alors pour y voir plus clairs, nous allons revoir ici toutes les informations utiles et pratiques sur les masques afin d’être au taquet pour les prochaines sorties !🕺🏼

Les différents types de masques😷

Les masques chirurgicaux

Ils sont conformes à un usage médical. Les masques chirurgicaux sont jetables et permettent d’éviter la projection de postillons vers l’entourage. Ce type de masque limite la contamination vers les autres et l’environnement extérieur. En milieu médical, le masque doit être retiré lorsqu’il est humide ou après 4 heures d’utilisation. Hors milieu médical, il n’est pas primordial de respecter cette consigne, le plus important est la manière dont le masque est mis, enlevé et rangé. Il existe trois types de masques chirurgicaux :

  • Type I : filtration bactérienne > 95 %
  • Type II : filtration bactérienne > 98 %
  • Type IIR : filtration bactérienne > 98 % et résistant aux éclaboussures

Les masques FFP

C’est un EPI (équipements de protections individuels) respiratoire bien connu des professionnels du bâtiment, de la peinture, la métallerie, des métiers de maintenance ou de la désinsectisation 🦟. Il est à usage unique et répond à la norme NF EN 149. Non seulement, il protège le porteur du masque contre l’inhalation de gouttelettes, mais il protège aussi des particules en suspension dans l’air. Cependant, l’utilisation doit être inférieure à 8 heures. Il existe trois types de masques :

  • FFP1 : filtration d’au moins 80% des aérosols (fuite totale vers l’intérieur inférieur à 22%)
  • FFP2 : filtration d’au moins 94% des aérosols (fuite totale vers l’intérieur inférieur à 8%)
  • FFP3 : filtration d’au moins 99% des aérosols (fuite totale vers l’intérieur inférieur à 2%)

(Pour info, la fuite totale vers l’intérieur c’est la quantité d’air qui passe à travers le masque sans être filtré. Autrement dit, plus le taux est élevé, plus il y a de particules extérieures qui entrent.)

Les masques “grand public”

En tissu, lavables et réutilisables, les masques barrières sont conçus selon la norme AFNOR et répondent à des recommandations de l’Agence Nationale de sécurité du médicament (ANSM). Ils ont vu le jour suite à la pandémie du Coronavirus. Ces masques ne filtrent pas l’air mais permettent d’éviter la propagation des particules de salive potentiellement contaminées. De ce fait, ils doivent être portés au maximum 4 heures d’affilées avant d’être lavés à 60° durant un cycle de 30 minutes. 

Ces masques grand public, aussi appelés masques UNS (Usage Non Sanitaire), sont divisés en deux catégories :

  • UNS 1 : efficacité de filtration des projections supérieure à 90 %. Cela signifie que le masque protège contre 90% des projections émises. 
  • UNS 2 : efficacité de filtration des projections supérieures à 70 %, une protection assez efficace pour protéger les particuliers lors de leurs sorties occasionnelles. 

Comment bien choisir son masque ? Pour quelles raisons ?🤔

Les masques chirurgicaux

Ils sont principalement destinés au corps médical. Dans le contexte du Covid-19, les patients contagieux utilisent ces masques pour éviter la projection de particules de salives envers autrui et la contamination. 
Minute astuce : si les élastiques du masque sont trop grands, utilisez un attache pour masque personnalisée, faire un petit noeud à chaque extrémité de l’élastique ou de les mettre en X.
⚠️ Il est proscrit de croiser les élastiques en X pour un usage médical ! Le masque risquerait de bailler sur les côtés et de faire perdre de son efficacité. Mais pour un usage domestique, le plus important est la manière dont vous le mettez et le retirez.

Les masques FFP

Ils sont moins confortables que des masques chirurgicaux (chaleur, résistance respiratoire). En effet, ils protègent l’utilisateur à la fois contre des fines gouttelettes et contre les particules en suspension dans l’air. Il est adapté à l’usage professionnel tel que le personnel soignant et les métiers dont l’exposition aux fines particules est courante (sciure de bois, ponçage, limailles métalliques).

Le masque grand public

Il ne porte pas son nom pour rien ! Ils sont à destination de tous et permettent de se protéger et de protéger les autres contre le virus. On peut cependant distinguer deux cibles et deux utilisations spécifiques concernant les masques réutilisables :
Pour des sorties courtes et occasionnelles, les masques UNS 2 sont suffisants. En effet, ils s’adressent aux particuliers, au grand public et protègent le porteur lors de sorties entraînant des contacts brefs et occasionnels avec d’autres personnes, comme le moment des courses ou d’une promenade en ville.
Au contraire, puisqu’ils ont un taux de filtration plus élevés, les masques UNS 1 sont davantage destinés aux professionnels. Ils permettent de protéger l’utilisateur lors de contacts fréquents et prolongés avec d’autres personnes, comme par exemple les serveurs, les secrétaires médicales ou encore les caissiers/caissières. 

On n’oublie pas les kids, et petit rappel : en dessous de trois ans, un enfant ne doit pas porter de masque sous risque d’étouffement. Toutefois, dès 11 ans, les collégiens doivent porter le masque avant de rejoindre leurs classes et cour de récréation. Il existe donc masques version enfants de plus petite taille pour s’adapter à leurs petites bouilles !

Minute astuce : les masques sont souvent jetés au fond d’un sac, accrochés à un rétroviseur ou déposés sur un bureau ou une table de restaurant… Ces surfaces peuvent être contaminées et le masque perd alors toute son efficacité. Pour ne pas le perdre et ne rien laisser au hasard, rien de mieux que de le ranger dans un étui protège-masque !

Les masques de protection deviennent obligatoires !🇫🇷

Pour freiner la propagation du virus, le gouvernement a décidé d’instaurer le port du masque obligatoire dans tous lieux publics clos pour toutes personnes agées de plus de 11 ans, sous peine d’une amende de 135€. Les mesures applicables localement évolue chaque jour : certaines villes ont également décider d’imposer le port du masque obligatoire lors de vos promenades. Renseignez-vous pour savoir si votre lieu d’habitation est concerné.

Le port du masque étant obligatoire dans la majorité de nos déplacement, il est également imposé depuis le 1er septembre 2020 dans toutes les entreprises. Tout salarié travaillant en open-space, se rendant dans une salle de réunion, dans son vestiaire, en salle de pause (…) doit obligatoirement porter un masque. Toute entreprise doit ainsi fournir des masques de protection à l’ensemble de ses salariés pour qu’ils puissent exercer leurs activités dans les meilleures conditions sanitaires. Vous avez un doute sur le port du masque au sein de votre société ? Voici les conditions à respecter établies par le gouvernement.

Et ce n’est pas tout ! Dans l’éventualité d’une nouvelle vague, le gouvernement recommande aux entreprises de prévoir 10 semaines de stock de masques pour ses salariés. Ainsi, chaque entreprise devra prévoir un nombre minimum de masques en fonction du nombre de ses salariés.

Maintenant que tout est clair comme de l’eau de roche, découvrez notre sélection de produits d’hygiène contre le Covid-19 !🧤
Vous êtes enfin prêts pour les sorties en toute sécurité ou à retourner au travail en toute tranquillité ! 🌞

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.
Les rubriques obligatoires sont marquées *