6 min de lecture Éthylotest à emporter : nouvel arrêté et obligations

Vente ethylotest obligatoire | Pandacola
  • Facebook
  • Linkedin

L’arrêté est tombé le 30 mars 2021 : à partir du 1er juillet 2021, les débits de boissons alcoolisées à emporter vont être dans l’obligation de proposer des éthylotests à la vente. Commerce physique ou vente en ligne, vous allez devoir faire du stock pour que vos client puissent toujours se procurer un éthylotest.

Qui est concerné ? Quelles sont les règles de mise en place ? A quoi ressemble l’affiche officielle (*spoiler* : elle est superbe) ? Comment faire de l’éthylotest personnalisé un outil de communication ? En France, vous êtes près de 50 000 exploitants concernés. Avec  un point de vente pour 1350 habitants, on ne va pas mourir de soif ! Trêve de plaisanterie, on vous explique comment vous conformer sans tracas. 

Point rapide sur les modèles d’éthylotests et les normes

Il existe 2 types : éthylotest chimique et éthylotest électronique. C’est le premier qui doit être proposé à la vente. Il doit être aux normes françaises (logo norme nf) et répondre aux exigences de l’arrêté du 9 mai 2016. Les éthylotests chimiques peuvent se présenter en pack avec un ballon ou en tube seul.

Dans les deux cas, il faut souffler, souffler, souuuuffflller… C’est alors que la chimie opère. Retenez simplement que si la pièce s’illumine en vert ou que la couleur n’est pas dans la notice, on vous conseille fortement de rester sur place et d’éviter de prendre un véhicule à moteur.

Affichage et disposition des éthylotests sur les lieux de vente physiques

En règle générale, les éthylotests devront être disposés près des rayons qui représentent le plus grand volume d’alcool. Si la vente de boissons alcoolisées est votre activité principale, ils devront alors prendre place à côté du lieu d’encaissement. Le stock minimal devra être de 10 ou 25 éthylotests, selon la taille du rayon alcool.

Le gouvernement a créé 2 affiches. On y retrouve le taux d’accident mortel lié à l’alcool ainsi que le logo « soufflez vous saurez » et « sécurité routière vivre, ensemble ».

Pourquoi 2 modèles ? L’affiche comporte une phrase qui évolue en fonction de votre activité. Dans le cas d’un hypermarché ou d’un commerce (l’activité principale n’est pas la vente de boissons alcoolisées), l’indication est la suivante : « Des éthylotests sont en vente au rayon alcool de votre magasin ». Si votre activité principale est la vente d’alcool, la mention devient : « Des éthylotests sont en vente dans votre magasin ».

Affiche obligatoire ethylotest | Pandacola
Affiches obligatoires informant les clients de la vente d’éthylotests

Forcément, le support d’information doit être visible par la clientèle, à proximité de l’étalage ciblé.

Quid de la vente en ligne ?

Les sites de vente en ligne de boissons alcoolisées sont aussi concernés par cet arrêté. Ils ont l’obligation d’afficher un message d’information fixe et visible en permanence durant la navigation sur la page de paiement pour indiquer la vente d’éthylotests jetables. Au cas où vous pensiez être épargné par l’œuvre d’art gouvernementale, c’est loupé. Mais chanceux que vous êtes, seule la page de paiement est concernée.

Bandeau web obligatoire ethylotest | Pandacola
Bandeaux web à afficher sur la page de paiement, sans modification

Les exceptions qui n’en sont pas vraiment

En théorie, les propriétaires qui proposent leurs récoltes en direct et les évènements ponctuels comme les salons, les foires ou les kermesses sont exemptés de la vente d’éthylotests.

Mais voilà, Maître Olivier Poulet nous explique dans un article que l’arrêté du 30 mars 2021 mentionne les « débits de vente à emporter ». Selon l’Ar. L331-3 du Code de la santé publique, ces débits doivent être pourvus d’une petite licence de vente à emporter (principalement vins et bière) ou d’une licence à emporter (toutes boissons alcooliques).

Ce sont donc les épiceries, cavistes et GMS qui sont visés. Mais du fait de la généralité des termes, l’avocat recommande que les exploitations viticoles ou les lieux de production, les hôtels et chambres d’hôtes, les salons de viticulteurs, les marchés et les duty free qui proposent de la vente à emporter de boissons alcoolisées s’équipent en conséquence.

Il serait dommage de se prendre une prune qu’on ne peut pas distiller… Ok, je sors.

Sans éthylotest en stock, quel est le risque ?

Au 1er juillet 2021, cavistes, hypermarchés, épiceries, drives et tous établissements proposant des boissons alcoolisées à emporter devront vendre des éthylotests.

Si ce n’est pas le cas, c’est une bonne petite piqûre qui vous attend : l’amende peut aller de 675 euros à 1 875 euros (si majoration).

Cette mesure de prévention vise à équiper le maximum de personnes pour rendre le contrôle d’alcoolémie systématique avant de prendre le volant lorsqu’on a consommé de l’alcool. Pour rappel, dans le code de la route la limite autorisée concernant le taux d’alcoolémie dans le sang est de 0,2g/L pour les jeunes conducteurs et 0,5g/L pour les autres. Jeunes conducteurs, sachez que la digestion ou certains médicaments produisent de l’alcool… On vous conseille d’éviter de prendre la moindre goutte au risque de faire péter votre taux d’acool.

D’après les chiffres communiqués, l’alcool est responsable de 30% de la mortalité routière.

Comment utiliser l’éthylotest personnalisé comme un outil de communication ?

Avec cette nouvelle loi, les éthylotests obligatoires seront mis en avant aux abords des rayons de boissons alcoolisées et des lieux d’encaissements. Il serait dommage de ne pas exploiter ce potentiel.

L’affiche ne laisse aucune marge de manœuvre. On vous recommande de choisir des éthylotests personnalisés pour surprendre. Logo ou message, c’est vous l’artiste. Pour vous guider, voici 3 idées :

1.     Transformer l’éthylotest en carte de visite. Ainsi, vous poussez à consommer mais avec prudence. Vous montrez l’attachement que vous portez à vos clients. Et s’il est aussi grand que votre attachement aux bonnes bouteilles, votre message sera plein d’amour 😉

2.     Créer une collection d’éthylotests humoristiques : « Picole nationale », « Au nom de la bière, du pastis et du simple spritz » ou « promis, demain j’arrête de boire. Mais d’abord, apéro ! ». Qui a dit qu’un équipement de sécurité devait être ennuyeux ?

3.     Ajouter un prétest à l’éthylotest. Imaginez quelques points à relier, des lettres de plus en plus petites à lire ou une suite de mouvements à effectuer… Et maintenant, lancez vous dans l’aventure après quelques verres. Alors, il est pas beau ce dessin ?

Lorsque vous personnalisez un équipement de protection individuel ou de prévention comme l’éthylotest publicitaire, votre marque profite d’une image protectrice et bienveillante, même quand l’humour est de la partie.

Pour nous, vous devenez un ange gardien : c’est grâce à votre éthylotest qu’une personne n’a pas pris la route. Ok, c’est tiré par les cheveux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.
Les rubriques obligatoires sont marquées *