3 min de lecture La caravane et les goodies sauvent le tour de France

Caravane Tour de France Cochonou goodies | Pandacola
  • Facebook
  • Linkedin

Le départ sonne et les 176 coureurs s’élancent. Il ne reste plus que 180 km à parcourir. Sur les trottoirs, les supporters encouragent les cyclistes et profitent d’un spectacle exceptionnel. Tous ont enfilé casquettes personnalisées et maillots jaunes marqués. Tous font claquer gants géants logotés et crécelles imprimées. Certains grignotent déjà leurs bonbons préférés… STOP ! Revenons 2h en arrière. Les klaxons résonnent dans les rues, l’ambiance est à la fête et c’est une pluie de goodies qui s’abat sur l’étape du jour. 170 véhicules prennent le départ les uns derrière les autres jusqu’à former un cortège de 12 km. 15 millions de goodies personnalisés sont distribués en 22 jours. Mais d’où vient ce patrimoine du Tour de France ? Et si les goodies avaient sauvé le tour ?

Le Tour de France sans caravane et sans goodies : on annule tout

Le Tour de France voit le jour en 1903 sous la direction de Géo Lefèvre, collaborateur d’Henri Desgranges, ancien cycliste et directeur du magazine l’Auto-Vélo. La première édition est un succès mais laisse place à une seconde édition secouée par les coups bas. L’édition 1905, troisième du nom, est compromise : Desgranges menace d’arrêter le Tour de France. Il décide finalement de prendre la main sur la course. Jusqu’en 1930, le tour et son règlement évoluent doucement, mais sûrement. Les ententes et la corruption continuent de favoriser des équipes et des coureurs qui sont alors sponsorisés par des marques de vélo. Le jeu est aux coudes et au porte-monnaie pour voir sa marque associée au vainqueur. Mais où sont les goodies ?

Caravane du Tour de France goodies | Photo histoire | Pandacola

Révolution : caravane et goodies sauvent le tour de France

Henri Desgranges réforme le règlement : les cyclistes sont regroupés par pays et le Tour prend à sa charge l’équipement des cyclistes pour assurer l’égalité des participants. Pour financer cette initiative et mettre fin aux arrangements et autres coups bas, il doit accepter l’argent des publicitaires. Il s’appuie sur la superbe, l’incroyable, l’exceptionnelle idée de la manufacture de caoutchouc Wolber. Dès 1924, cette dernière profitait du passage de la course pour distribuer des cartes postales au public. En 1929, des marques telles que Bayard (réveil), Lion Noir (cirage) et Menier (chocolatier) s’invitent officieusement sur les routes et distribuent déjà des cadeaux personnalisés. En 1930, c’est officiel : la caravane est lancée. La Vache Qui Rit et Menier sont les premiers sur le devant de la scène. Près de 500 000 tablettes de chocolat sont distribuées et les coureurs profitent d’une collation sur les sommets du Tour de France. Les goodies ont sauvé le Tour !

La caravane grandit : il pleut des goodies

Près de 90 ans d’histoire et une caravane qui grandit, grandit, GRANDIT… Attendue par le public pour ses goodies qui tombent par millions, la caravane est un spectacle ! De 25 participants en 1932, le cortège atteint son pic de 20 km et réunit 219 véhicules en 2006. Ce ne seront que 12 millions de goodies distribués !

L’organisation décide de limiter la taille de la caravane pour des raisons de sécurité. Depuis 2007, on retrouve en moyenne 170 véhicules. Ce sont 40 minutes de spectacles qui attirent près de la moitié du public du Tour de France. Une visibilité assurée devant 10 à 12 millions de spectateurs. Certains campent jusqu’à 6h au même endroit. 35 marques et institutions s’arrachent les places à prix d’or.

Caravane du Tour de France goodies | Photo Skoda | Pandacola

Les goodies : un patrimoine jeté par la caravane

Ricard, Vittel, PMU, Haribo, St-Michel, LCL, Skoda, Cochonou, Menier, Calor, La Vache qui Rit, Wolber… Les marques se joignent à la caravane quand d’autres la quittent. Chacune laisse derrière elle un morceau d’histoire, une marque dans le patrimoine de l’objet personnalisé. Certains goodies se collectionnent quand les quelques 2 millions de Madeleines ou 50 tonnes de bonbons sont grignotés pour se ravitailler !

L’objet personnalisé est un outil au service des marques. Savez-vous comment inscrire votre image dans 7 millions d’esprits ? Les goodies pardi ! Avec un taux de conservation moyen de 77 %, les cadeaux attirent la sympathie ! Les goodies et l’objet publicitaire sont au service de votre notoriété, c’est prouvé. Pandacola au service de votre succès !

PS : Pour moi Skoda a tout compris depuis 2017. La marque a créé L’OBJET personnalisé spécial Tour de France, celui qui restera gravé dans les anales. Avec les goodies, tout est permis !

Skoda filet goodies Tour de France 2017 | Pandacola

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.
Les rubriques obligatoires sont marquées *